Test PC : The Descendant - Épisode 1 : Aftermath

Test PC : The Descendant - Épisode 1 : Aftermath

Publié le 03 Novembre 2020

Aujourd'hui, je vous propose de remonter le temps jusqu'en 2016 avec The Descendant, un jeu d'aventure épisodique en 5 parties qui nous ressert les ingrédients habituels du scénario dystopique de fin du monde.



Suite à un bouleversement climatique et à une guerre nucléaire sans précédent qui a éradiqué l'humanité de la surface de la planète, une sélection des derniers représentants de l'espèce humaine est confinée dans des bunkers souterrains appelés « Arks » pour y être plongée dans un sommeil cryogénique.

The Descendant - Aftermath


Après plusieurs siècles, la surface de la Terre est de nouveau prête à abriter la vie et les arches s'ouvrent enfin les unes après les autres, à l'exception de « Ark-01 ».

The Descendant - Aftermath


C'est triste à dire mais au regard de la situation dans laquelle nous nous trouvons en 2020 avec une épidémie mondiale du Covid-19 qui prolifère, des tensions de plus en plus vives au niveau géopolitique et une multiplication des catastrophes liées au dérèglement climatique, ce bon vieux scénario de série Z pourrait tout aussi bien faire office de carte postale envoyée du futur… Bref.

À noter que ce jeu indépendant développé par Gaming Corps AB et édité par Microids Indie/Microids propose d'incarner deux personnages qui évoluent tous deux au sein de l'« Ark-01 » mais à une échelle temporelle différente.

The Descendant - Aftermath


Dans le passé, vous incarnez Mia, une gardienne dont la tâche consiste à maintenir les infrastructures vitales en état de marche malgré les nombreuses pannes qui menacent de tuer les derniers descendants.

Dans le présent, vous incarnez Donnie, un volontaire qui rejoint une équipe de recherche chargée de secourir des survivants piégés dans le bunker et qui plus tard, tentera de faire la lumière sur une mystérieuse conspiration.

Comme dans la majorité des jeux d'aventure narratifs, The Descandant nous promet une prise de décision qui aura un réel impact sur le cheminement du récit.

« Chaque action et choix que vous faites impact directement qui vit et qui meurt, laissant le sort de l'Ark-01, et de l'humanité elle-même, dans vos mains. Allez-vous sauver l'humanité ? Ou tous nous condamner ? »

Reste à savoir si le premier épisode intitulé Aftermath (Résurgence) suffira à vérifier ces dires. Et si je vous parle de ce dernier c'est parce qu'il est actuellement disponible gratuitement sur Steam. Tout comme le premier volet de The Council que j'ai eu le plaisir de tester dernièrement d'ailleurs.

Commençons par le premier petit défaut inhérent à la plupart des jeux narratifs.

Se mouvoir dans l'espace

Et d'une...

À l'intérieur comme à l'extérieur de l'« Arche-01 », la vue en 3D, même si elle est de bonne facture, offre une fausse impression de liberté de mouvement. Si bien que votre personnage sera régulièrement bloqué par une sorte de champ magnétique invisible ou tout bonnement par un détritus qui jonche le sol. Comme vous pouvez le constater dans la vidéo que je vous ai préparé avec amour, devant la porte de l'arche, Donnie est dans l'incapacité de marcher au dessus d'un simple bidon en plastique qui lui faudra au final contourner... Allez savoir, peut-être bien que dans le futur cette action sera physiquement ou psychologiquement impossible à réaliser pour le commun des mortels.

The Descendant - Aftermath


Et de deux...

Les personnages marchent à la vitesse d'une tortue en fin de vie et il n'est pas toujours possible de courir puisqu'il s'avère que cette fonctionnalité somme toute banale ne nous est gracieusement offerte que dans certaines scènes du jeu uniquement. Quant à la gestion de la caméra, disons qu'elle n'arrange rien à l'affaire.

Ces deux points sont néanmoins à relativiser car, comme j'aime à le dire, dans une aventure narrative ces phases de jeu ne constituent pas l'essentiel. À condition bien sûr de respecter un bon équilibre entre papotage et course à pied.

Et c'est bien là que le bât blesse puisque la course de fond l'emporte aisément sur les dialogues.

Alors oui, certaines scènes sont effectivement essentielles comme en témoigne la première mission de Mia qui devra surmonter une situation de crise qui en cas d'échec se soldera par le décès des descendants de l'arche. C'est très bien mais si l'on s'attarde un moment du côté du contenu des dialogues et plus précisément sur la nature des choix qui sont offerts, je ne peux que regretter le fait qu'il y en ai si peu et que le tout ne soit pas particulièrement convaincant.

Paroles, paroles

La première interaction de Donnie avec Randolph, lorsque ce dernier est au volant, se limite à deux choix.

« Ralentissez ! » ou ne rien dire...

The Descendant - Aftermath


Et si on ne dit rien, Donnie en dira tout de même suffisamment long pour que le résultat soit le même.

Passons à Mia. Dès le départ, il apparaît limpide que quelque chose ne tourne pas rond avec ce personnage qui semble débarquer de nulle part. Alors que son sort était pratiquement scellé, elle parvient à tromper la mort en remplaçant in extremis un agent qui aurait été réaffecté. De plus, bien que sa fonction soit cruciale à la survie des descendants, elle ne semble pas certaine de la nature de la tâche qui lui incombe. Difficile de croire que le QG n'ai pas trouvé quelqu'un de plus compétent pour prendre soin des derniers descendants de l'humanité.

Et lorsque Silas lui demande de préciser sa branche, les choix qui sont proposés sont :

« L'ingénierie électrique », « l'ingénierie mécanique », « la mécanique générale » ou que dalle.

The Descendant - Aftermath


Qu'est-ce que nous sommes censés faire avec ça ? Nous n'avons aucune idée de qui est Mia. Si nous avions été dans The Council qui offre un pseudo système de classes, cette question aurait été un prétexte pour choisir une spécialisation. Mais dans The Descendant, il n'en est rien.

Alors quoi ? Nous en sommes réduits à répondre au pif ? Choisir une fonction au hasard ou prétendre que nous n'en avons aucun souvenir... Désolé mais peu importe le stresse de la situation que vit Mia. Qu'elle soit ou non ce qu'elle prétend, ne pas répondre pourrait être considéré au mieux comme non-professionnel et au pire comme particulièrement suspect.

Plus tard, Mia découvrira un incident critique en consultant l'ordinateur et le choix nous sera offert de communiquer cette information ou non à Silas... Mais pourquoi voudrait-elle lui dissimuler cette information qu'il aurait selon toute vraisemblance fini par découvrir tôt ou tard ? Et n'oublions pas qu'il en va de la sécurité des descendants. C'est son boulot, non ?

Le fait est que même si cette accumulation d'invraisemblances finira ou non par s'expliquer plus tard, je ne vois pas réellement comment il serait possible de prendre des décisions pertinentes à partir des informations dont on dispose.

Un dernier exemple avec Donnie cette fois-ci.

À l'entrée de l'« Arche-01 », Donnie refusera d'être accompagné par Randolph, son équipier qui se trouve également être un ex-sénateur des États-Unis. Donc quoi qu'il arrive, vous serez seul à entrer dans l'arche et votre rôle en tant que joueur se limitera uniquement à justifier votre refus.

The Descendant - Aftermath


Il s'agira alors uniquement de ménager ou non la susceptibilité de l'ex-sénateur qui, si on se fie aux quelques informations qui nous sont communiquées dès le début du jeu, se trouve être un gros con mais passons.

À ce stade, on ne peut seulement qu'espérer que notre décision de lui faire des courbettes ou de lui balancer ses quatre vérités au visage aura une réelle influence sur son opinion à l'égard de Donnie. Mais c'est à peu près tout.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais c'est Donnie qui s'est mis en tête d'entrer seul dans l'arche. Si les rôles avaient été inversés, je l'aurais compris mais dans le cas présent c'est le personnage que nous sommes censés contrôler qui se permet de prendre des décisions critiques à notre place. J'ai donc l'impression de subir plutôt que d'agir dans l'histoire.

Verdict

Ce qui me chagrine avec ce premier épisode c'est qu'il n'est pas suffisamment long pour que l'on puisse vérifier si oui ou non la relation qui nous lie aux autres personnages aura de réelles répercussions sur la suite des événements. Par contre, s'il l'on se fie à la dernière scène, il apparait clair que nos actions ont bien des conséquences sur le taux de mortalité des descendants puisque le système d'urgence de l'arche compense en quelque sorte nos erreurs commises durant le jeu en neutralisant un nombre variable de cryocuves. Un bon point donc.

The Descendant - Aftermath


Je me suis amusé (on s'amuse comme on peut) à consulter les évaluations sur la page Steam :

ÉVALUATIONS RÉCENTES : très positives (70)
TOUTES LES ÉVALUATIONS : très positives (4158)

Même si j'avoue éprouver quelques difficultés à comprendre un tel enthousiasme, je ne peux que respecter le choix des autres joueurs. Chacun ses goûts comme on dit.

Pour ma part, même si je n'ai pas trouvé le jeu extraordinaire, j'ai tout de même passé un bon moment à le tester. Et pour tout vous avouer, j'ai même récemment profité d'une offre imbattable à 1.49 € sur Steam pour compléter la collection ! Si vous souhaitez être informé de la prochaine promotion, n'hésitez pas à me suivre sur Twitter.

J'aime ou J'aime Pas


Soyez-le premier à poster un commentaire


Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Copyright © 2006-2020 DIVERTISSEZ-VOUS.com. Tous droits réservés.