Test PC : The Council - The Mad Ones - Épisode 1

Test PC : The Council - The Mad Ones - Épisode 1

Publié le 18 Septembre 2020

Que penser de The Council, ce jeu d'aventure narratif en 5 épisodes édité par Focus Home Interactive et développé par Big Bad Wolf Studio ?

Au moment où je publie cet article, le premier volet intitulé The Mad Ones est actuellement offert sur Steam. Compte tenu du fait que je suis un amateur enthousiaste de ce type de divertissement et parce qu'il est souvent de bon ton de commencer par le début, je vais profiter de cette gratuité pour vous le présenter aujourd'hui. Vous pourrez ainsi choisir de le tester à votre tour si le coeur vous en dit.

Je vous invite également à visionner la vidéo que je vous ai préparé pour l'occasion.



L'Univers de The Council

The Council


The Council se déroule en 1793 à une période bouleversée par des changements géopolitiques majeurs liés en grande partie à la révolution française et à l'indépendance des États-Unis d'Amérique.

Vous y incarnez Louis Mauras de Richet, jeune aristocrate parisien et membre de la branche française de la société secrète de l'Ordre Doré dont votre mère, Sarah Faustine de Richet est à la tête.

Après une courte introduction, on apprend que votre mère a dérobé un ouvrage mystique à un receleur d'art notoire dénommé Von Borchert. Ce dernier s'était initialement préparé à le vendre à un convive lors d'une célèbre réception mondaine organisée par l'énigmatique et tout puissant Lord William Mortimer, marquis de Westforshire. Dans le but de remonter la piste du receleur, votre mère est parvenu, on ne sait comment, à se faire inviter à cette réception qui a lieu sur une petite île isolée au large des côtes anglaises.

Deux semaines plus tard, vous recevez à votre tour une invitation de la part de Lord Mortimer qui vous informe de la subite disparition de votre mère. Ce dernier semble alors miser sur vos talents d'investigateur pour élucider ce mystère.

Une fois sur place, vous allez progressivement découvrir que les invités de votre mystérieux hôte sont toutes des personnalités influentes et que leur présence sur l'île ne tient nullement du hasard.

Il apparaît clair que de nombreux prétendants rêveraient de poser un pied sur cette île mais que très peu d'élus y parviennent. Ici, tout semble possible à condition de prendre les bonnes décisions.

À noter que certains des personnages avec lesquels vous allez tisser des liens sont éminemment célèbres puisqu'ils ont marqué l'histoire de leur empreinte. Vous aurez ainsi l'honneur de dialoguer avec Georges Washington, premier président des États-Unis d'Amérique et Napoléon Bonaparte, futur empereur des français.

The Council - Georges Washington et Napoléon Bonaparte


Les jeux narratifs : beaucoup de potentiels et pourtant si peu d'innovations

Sauf erreur ou omission de ma part, dans un jeu d'aventure narratif, le gameplay est somme toute assez basique. On se contente le plus souvent de sélectionner des questions ou des réponses dans un temps limité. Parfois, il arrive qu'un inventaire soit disponible mais force est de constater que la plupart du temps, il n'est d'aucune utilité.

Afin d'ajouter du rythme durant les scènes d'action, TellTale Games avait l'habitude d'inclure des phases de QTE (Quick Time Event) avec plus ou moins de succès. Autant le dire tout de suite, d'après ce que j'ai pu voir dans ce premier épisode, il n'en est rien. Personnellement, cela ne m'a pas manqué. Et puis, nous ne sommes pas dans une production musclée telles que The Walking Dead, Bat Man ou The Wolf Among Us. The Council se veut probablement plus cérébral ou simplement différent.

Et pour ce qui est de l'impact réel des décisions prises par le joueur, c'est malheureusement le strict minimum qui est souvent proposé avec des scénarios alternatifs qui nous poussent à nous interroger sur la source de motivation première de certains éditeurs.

Mais alors concrètement, en quoi The Council se montre novateur ?

Avec The Council, l'ambition à peine dissimulée des développeurs est de proposer un jeu librement inspiré d'événements et de personnages historiques qui se démarque de la concurrence en se montrant plus original et surtout plus audacieux. De mon point de vu, je dirais que cette intention est plus que louable si l'on considère le manque flagrant d'innovations dans ce genre qui aurait grand besoin d'être dépoussiérée.

Dans ce premier épisode, j'ai été positivement surpris de découvrir une mécanique de jeu qui puise en partie son inspiration dans les jeux de rôles. On y découvre tout un éventail de petits éléments (classe, talent, compétence...) qui vont permettre à votre personnage de s'ouvrir, en fonction des attributs qu'il aura acquis, à un champ des possibles plus riche et plus vaste.

Dès votre arrivée sur l'île, l'occasion vous sera offerte de sélectionner le domaine d'expertise de votre personnage. Vous pourrez ainsi choisir entre diplomate, expert en sciences occultes et détective.

Le choix de la spécialisation de votre personnage n'est pas anodin puisqu'il conditionnera l'accès immédiat à 5 compétences en leur attribuant automatiquement un niveau 1.

The Council - Compétences


Ces compétences vous offriront l'opportunité de révéler des détails cachés dans le décor ou de déchiffrer de petits gestes révélateurs qui trahissent les personnes qui vous entoure.

The Council - Opportunités


C'est un excellent moyen d'en apprendre davantage sur les motivations ainsi que sur la personnalité des autres convives. Vous pourrez aussi découvrir des immunités et des vulnérabilités qui vous seront particulièrement précieuses lors des joutes verbales (confrontations). Parfois, ces opportunités vous permettront simplement de briller en société en mettant en avant votre expertise dans un domaine particulier (politique, étiquette, linguistique...).

Mais ce n'est pas tout. Ces compétences permettent également d'effectuer quelques actions (utiliser votre coordination contre l'environnement, dérober discrètement des objets, forcer certaines serrures, remarquer les falsifications...) mais dans la majorité des cas, c'est durant les dialogues qu'elles seront les plus utiles. En effet, en plus des choix classiques, vous aurez accès à des questions ou à des réponses uniques qui en échange de points d'effort vous permettront notamment d'analyser le comportement de vos interlocuteurs, de les manipuler, de les persuader ou de détourner leur attention. Utilisez vos compétences à bon escient vous permettra de découvrir les desseins de vos interlocuteurs ainsi que les secrets qu'ils dissimulent.

The Council - Confrontation


Dans le but de compléter une mission, vous pourrez, à condition de ne pas céder à la facilité, emprunter plus d'un chemin. Mais au-delà de la concrétisation de votre objectif, vous verrez que les moyens que vous aurez employés pour parvenir à vos fins seront susceptibles de modifier l'état de vos relations avec les autres personnages, modifiant ainsi le cheminement du récit de manière irréversible.

The Council - Chemins narratifs


Enfin, certaines décisions difficiles prises durant le jeu auront un réel impact sur l'état mental ou physique de votre personnage. C’est d’autant plus appréciable dans la mesure où cette caractéristique que l'on s'attend pourtant à retrouver dans un jeu narratif digne de ce nom tient malheureusement trop souvent de la fausse promesse commerciale.

The Council - Emily


Verdict

De mon point de vu, je pense que The Council a tenu ses promesses. D'une part, les développeurs ont introduit une mécanique de jeu qui allonge considérablement la durée de vie tout en préservant l'implication du joueur (nombreuses compétences, chemins multiples...). Et d'autre part, je suis littéralement tombé sous le charme de ses décors (architecture, sculptures, peintures...), de ses prises de vue cinématographiques, de sa mise en scène théâtrale, de ses dialogues impeccables et de son scénario digne d'un excellent mystère à huis-clos.

Dans la majorité des scènes, le résultat est juste bluffant de réalisme. Les micro-expressions du visage qui relèvent les véritables émotions des personnages aussi bien que la gestuelle. Tout cela est simplement remarquable. Je ne serais pas étonné d'apprendre que de vrais acteurs ont été mis à contribution durant le développement du jeu pour arriver à un tel niveau de perfection.

Cela étant dit, j'ai quelques petites remarques mêmes si elles ne sont pas nombreuses.

1. Quelques petits bogues d'affichage et de légères saccades mais rien de sérieux.

2. Comme dans la majorité des jeux narratifs, The Council n'offre pas la possibilité de paramétrer la taille du sous-titrage. Compte tenu de l'excellent travail fourni par les développeurs, je pense que cela n'aurait pas été très difficile de se pencher là dessus. Mais il faut croire que cette fonctionnalité n'était pas comprise dans le cahier des charges. C'est dommage car même si je me passionne depuis mon plus jeune âge pour la langue de Shakespeare, j'ai parfois encore besoin de me reposer sur des sous-titres. Et j'imagine que je ne suis pas le seul à ne pas disposer d'une vue parfaite.

3. On pourrait regretter le fait que les voix ne soient pas doublées dans d'autres langues mais personnellement, je me satisfait pleinement de la version anglaise qui démontre à plus d'un titre le talent des acteurs.

4. Pour moi, le petit point faible de The Council réside avant tout dans les phases d'exploration avec des mouvements de caméras et un déplacement du personnage qui sont un tantinet erratiques. En réalité, ce qu'il y a de plus pénible c'est surtout de devoir parcourir chaque recoin de l'espace pour collecter des items qui ne sont visibles qu'à très courte portée. Vous me direz, c'est le lot quotidien de la plupart des jeux d'aventure mais personnellement, je trouve que ce n'est absolument pas divertissant et que cela s'apparente davantage à un travail.

Pour conclure, je dirais que ce premier épisode de The Council m'a totalement convaincu de continuer l'aventure. La durée de vie est d'environ 2 heures voire un peu plus si vous souhaitez vous lancer dans une chasse aux oeufs de Pâques. Maintenant, grâce à son excellent potentiel de rejouabilité, il est possible d'aller bien au-delà. Il ne tient qu'à vous de changer de classe de départ, de développer de nouvelles compétences et de sélectionner des objectifs différents pour en apprendre davantage sur les autres invités. Vous aurez ainsi le plaisir d'emprunter votre propre chemin narratif qui, j'aime à le penser, établira les bases d'une aventure qui se poursuivra tout au long des 4 prochains épisodes.

J'aime ou J'aime Pas


En savoir plus sur Test PC : The Council - The Mad Ones - Épisode 1


Soyez-le premier à poster un commentaire


Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Copyright © 2006-2020 DIVERTISSEZ-VOUS.com. Tous droits réservés.