Dune 2 Online

Télécharger Dune 2 Online sur iPhone / iPad


Livre

Dune 2 Online

Jeu de stratégie et de conquête

Publié le 13 Décembre 2012 - Vu 6 425 fois.

Non mais alors je ne le crois pas ça ! Dune 2 La Bataille d'Arrakis (The Building of a Dynasty) est désormais jouable en ligne à partir de votre navigateur sur PC ou smartphones et tablettes.

Pour tous ceux et celles qui ne connaîtraient pas ce titre, sachez que Dune 2 (Westwood Studios / Virgin Interactive) est un jeu sorti en 1992 à une époque majestueusement rythmée par le Prince de Bel-Air.

Et vous savez quoi ? Je me risquerai même à avancer que ce titre a certainement contribué à jeter les bases du jeu de stratégie en temps réel tel que nous le connaissons aujourd'hui.

D'ailleurs, si vous étudiez bien l'étiquette de votre boîte de jeu « Command and Conquer », « Age of Empires » ou « StarCraft »... vous verrez (ou pas) qu'il y est écrit en tout petits caractères qu'une quantité non négligeable de Dune 2 a été ajoutée à la liste des ingrédients. Et c'est en grande partie grâce à cela que, encore aujourd'hui, on parvient à reproduire cette inoubliable saveur de jeu vidéo d'antan.

Très bien mais ceci dit, il ne faut pas non plus omettre le fait que le jeu puise son inspiration dans l'univers fantastique de Frank Herbert. Voilà, comme ça, on ne pourra pas me reprocher de ne pas avoir effectué de recherches approfondies sur le sujet.

Ok, puisque l'on vient tout juste de se rencontrer, j'aimerais autant que notre relation de courte date ne repose pas sur un mensonge par omission. J'opte donc pour la franchise avec un grand B. Voilà, je l'ai pas lu le roman de Franck Herbert mais c'est pas ma faute. C'est parce que je sais pas lire. Mais pour ma défense, je peux toujours dire que j'ai vu le film ! Est-ce que ça compte un tout petit peu ?

Honnêtement, comme beaucoup apparemment, je n'ai pas accroché plus que cela. Ce qui fait que j'ai très vite oublié cet univers désertique et bien trop épicé à mon goût. À l'exception de la volumineuse coiffure de Paul Atréides qui m'a marquée au fer rouge pour toujours et à jamais...

Et puis un jour, j'ai eu la chance de découvrir l'autre jeu « Dune » de Cryo Interactive. Une claque pour l'époque avec un savant mélange d'aventure et de stratégie en temps réel, de superbes graphismes et une musique à se taper l'arrière train par terre. On peut dire que ce jeu m'a réellement permis de me réconcilier avec le scénario puisque je me suis ensuite empressé de me rendre au vidéo club du quartier pour louer l'une des 10 cassettes VHS encore disponibles (le gérant n'était pas très compétent dans son domaine). Et aussi, j'ai pris « Cliffhanger : Traque au sommet » parce que j'aime bien Sylvester Stallone. Surtout la scène où il fait tomber le raton laveur. Mais Nan, ça c'était dans Ace Ventura en Afrique, voyons !

Désolé pour cette pseudo introduction quelque peu biscornue (oui, nous en sommes encore à l'introduction). Mais vous savez quoi, je sens bien qu'il fallait que j'en parle à quelqu'un. Et puis d'un point de vue historique, il fallait absoluement éviter que cette page de mon histoire ne se perde à jamais. D'où la nécessité de partager cette masse d'information cruciale avec le monde entier. De sorte que l'histoire ne se répète et tout le reste évidemment...

Mais revenons-en au sujet principal qui nous occupe. Dans Dune 2, les maisons « Atréides », « Harkonen » et « Ordos » se font la guéguerre et c'est en partie ce qui devrait, en théorie, rendre les choses plus attrayantes.

Après tout, on pourrait légitimement penser qu'un conflit généralisé entre 3 factions c'est certainement plus captivant qu'avec 2 (ou tout seul), non ? D'un point de vue stratégique, cela devrait logiquement élargir le champ des possibles. Du style, « Ouais je vais attaquer les Ordos sur le flanc droit de manière à positionner des troupes qui prendrons ensuite les Harkonnens à revers et tout ça ! »

Mais que nenni, ce n'est pas du tout le cas. En réalité, la maison « Ordos » ne sert pas à grand chose dans la mesure où elle ne sert à rien... Donc au final, pas de dialogue, de diplomatie ou de traité de « pets », juste du vent et un nouvel adversaire sorti du nulle part dont l'arsenal militaire est juste un peu différent des autres.

Et le BTP (Bâtiment et Travaux Publics) alors ? Parlons-en de cet aspect fondamental du jeu. Grâce à Dune 2, j'ai appris une grande leçon de vie.

Qui a dit que l'on ne pouvait pas apprendre tout en s'amusant avec les jeux-vidéo ?

Et ce que j'ai retiré de cette expérience, c'est que l'on ne peut convenablement pas construire un château sur du sable. Exception faite des châteaux de sable. Et si je devais un jour me reproduire (ce qui n'est pas gagné), c'est le seul et unique enseignement que je léguerais à ma descendance. Et dans le cas contraire, j'en fais présentement don à la postérité. De rien.

Je m'explique. Pour bien comprendre, il faut savoir que pour ériger une structure dans le règles de l'art, la mécanique de jeu de Dune 2 nous recommande vivement de commencer la construction d'un bâtiment par mise en place de fondations solides. Alors sur le principe, on ne peut qu'acquiescer sauf s'en pratique, on se retrouve constamment à disposer une multitude de dalles de béton gris (ma couleur préférée) à même le sol à la manière d'un carreleur. À la suite de quoi on sélectionne l'édifice de notre choix en s'assurant au préalable que ce dernier ne déborde pas sur les côtés comme un cochon.

Je ne sais pas pourquoi mais à l'époque, ce détail qui en a laissé sans doute beaucoup de marbre, m'a personnellement marqué. Alors oui, j'en conviens, j'ai la peau sensible et je marque facilement.

D'ailleurs, je me souviens de cette profonde discussion que j'entretenais avec moi-même dans mon magnifique T1 BIS qui me servait à l'époque de palet mental. Je me disais que cette volonté de proposer un jeu réaliste était la bienvenue mais que d'un autre côté, certaines tâches redondantes et laborieuses n'avaient sans doute pas leurs places dans un jeu qui se veut par nature divertissant.

Et pourquoi s'arrêter aux dalles en béton ? On aurait tout aussi bien fait d'inclure une procédure de raccordement électrique en triphasé que l'on aurait ensuite fait valider par le Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers de l'électricité).

Et puis à ce stade, je n'aurais pas été surpris de voir se profiler à l'horizon un camion UPS, de réceptionner la marchandise, de la vérifier scrupuleusement puis de signer un bon de transport. Et enfin, quitte à coller à la dure réalité de la vie active, pourquoi ne pas saisir la liste des articles dans le logiciel de gestion commerciale de Dune 2 (The Building of the SAGE Company) et d'attaquer ensuite le bilan comptable.

Et pour ce qui est de donner des ordres aux troupes et bien c'est assez semblable dans le sens où c'est tout aussi pénible... Attention aux troubles musculo-squelettiques car vous allez devoir répéter les mêmes gestes encore et encore.

Extrait du manuel d'utilisation de la maison « Harkonen » à destination des commandants :

Pour déplacer un soldat, commencez par lui cliquer dessus pour accéder à une liste d'options que l'on aurait tout aussi bien pu gérer avec la souris (attaquer, se déplacer, battre en retraite, surveiller le périmètre). Mais non, on préfère vous compliquer la vie juste histoire de prolonger les missions de quelques heures. Allez, cliquez donc sur « déplacement », cela vous fera les pieds et ensuite, cliquez sur une zone accessible de la carte pour intimer à votre soldat d'aller voir ailleurs. Peu importe où, c'est vous qui commandez. Il ira là où vous lui direz d'aller sans rechigner, c'est son boulot après tout. Et bien entendu, il faudra renouveler l'opération pour chaque unité. Sinon, ce ne serait pas drôle.

Heureusement, pour les plus masochistes, il est possible de sauvegarder une partie pour pouvoir s'ennuyer encore un peu plus longuement lors d'un prochain confinement.

En Bref, vous l'aurez compris, ce qui a fait le succès de Dune 2 il y a pff... pas mal de temps déjà, risque bien de le desservir aujourd'hui. Et oui, tout comme le bon vin et même si je n'y connais rien en oenologie, certains jeux se bonifient avec le temps, sauf que là, non.

Et c'est pourtant pas faute d'avoir réessayé car j'ai grandement apprécié ce jeu à l'époque. D'ailleurs, je l'apprécie toujours. Un peu à la manière d'un oldie acheté sur Steam, Gog ou... obtenu gratuitement sur l'Epic Games Store.

Je me satisfait de le retrouver dans ma bibliothèque de jeux en sachant que je pourrais toujours y rejouer quand cela me chantera. Même à minuit si j'ai envie car c'est moi, et seulement moi qui décide de prendre le risque de pester le matin venu à cause d'un cruel déficit de sommeil. Mais en réalité, il s'avère que dans la majorité des cas, je n'y rejoue pas pour autant.

Et puis, force est de constater que je ne trouve plus la motivation nécessaire pour m'y consacrer de nouveau. La faute à une mécanique de jeu grippée qui souffre de nombreuses erreurs de jeunesse.

Cela dit, une version « remastérisée » avec une amélioration de la jouabilité qui le rendrait compatible avec les nouveaux standards de la vie des gens normaux suffirait à me combler.

D'ailleurs, si tel était le cas, je m'engagerais à lire le Cycle de Dune à commencer par le milieu, comme pour Star Wars. Et sans doute qu'avec le soutien sans failles de mes proches, je pourrais peut-être un jour grâce à une énième thérapie, me remettre psychologiquement de la vision de la coiffure de Paul. Évidemment, je ne parle pas d'une guérison totale, soyons raisonnable, mais simplement de réapprendre à vivre et à communiquer avec les bipèdes. Un pas après l'autre et un jour à la fois...

En fin de compte, je crois que j'aurais nettement préféré rejouer à une version en ligne de Dune, celle de Cryo Interactive. Cela m'éviterait d'avoir à ressortir l'Amiga 500 (avec sa superbe extension de mémoire s'il vous plaît) de dessous mon lit.

Y'a quelqu'un ? Vous êtes toujours là ?

Pour conclure.

Je m'en voudrais d'oublier le point le plus important de cet article, si l'on peut dire. Un grand BRAVO et un grand MERCI au développeur pour le travail impressionnant qu'il a accompli sur ce projet. À coup sûr, les véritables fans de Dune 2 sauront certainement bien mieux l'apprécier que moi. Même si j'insiste sur le fait que les différents points négatifs que j'ai abordé sont uniquement basés sur mon expérience personnelle du jeu original et non sur le portage en lui-même.

J'aime ou J'aime Pas


4.8/5 (23 votes) Score : 4.8/5

En savoir plus sur Dune 2 Online


2 commentaires

Le 03 Mai 2020

Impression généraleAtmoundra : « D'abord merci pour ce partage... Moi aussi j'aimerais tant pouvoir rejouer en ligne à Dune (1)... Mes pauvres disquettes 3.5 n'ont pas supporté le voyage dans le temps... Please ! Quelqu'un pour remettre ce jeu sur le marcher du jeu. Il est vrai qu'il est vintage mais il est loin loin d'être hasbeen... »

Répondre à Atmoundra

Le 18 Décembre 2012

Impression généraleBagnoz : « Comment ça : on s'emmerde !

Que nenni ! Bon d'accord, c'est moche, lent et pas très cool de manipuler les unités une à une, mais quel pied !

Ça n'aide pas mon sommeil à faire le plein mais je prends encore plaisir à endosser les couleurs Harkonnen. »

Répondre à Bagnoz

Ajouter un commentaire


Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Copyright © 2006-2020 DIVERTISSEZ-VOUS.com. Tous droits réservés.